17/12/2016

De l'importance d'une bonne pipe ... la suite

Après un bon nettoyage / dégraissage, j'ai reposé la coquille sur la pipe.
Au départ je pensais ré-assembler les 2 morceaux à la brasure alu faute de disposer d'un poste à souder convenable mais l'épaisseur étant assez importante j'ai eu un petit doute sur la facilité de mise en oeuvre.
Du coup j'ai préféré la soudure à froid. Sachant que cette partie sera recouverte de bande thermique, ça devrait convenir assez bien (j'espère).

IMG_20161216_154132750.jpg

IMG_20161216_154144209.jpg

IMG_20161216_154216143.jpg

IMG_20161216_161625120.jpg

IMG_20161216_161638400.jpg

Je laisse tout ça au chaud pendant le week end pour être sûr que le durcissement soit total. Lundi, je démonte les serre-joints, je vois ce que ça donne et je pourrais attaquer les finitions.

11:47 Publié dans Work in progress | Commentaires (0) |  Facebook |

11/12/2016

De l'importance d'une bonne pipe ... la suite

Vendredi j'ai fait un petit montage à blanc pour pointer les tubes l'un à l'autre. A l'origine Volkswagen se contentait de maintenir tout ça grâce à la coquille en alu moulé directement sur les 2 tubes.

Pour ma part je préfère consolider pour être sûr que rien ne bouge une fois tout monté.

IMG_20161209_155748277.jpg

IMG_20161209_155816663.jpg

IMG_20161209_155742803.jpg

IMG_20161209_150937354.jpg

Petite surprise du jour, je vois un espace à droite entre la pipe et l'échappement. Du coup j'ai voulu vérifier avec la seconde pipe que j'avais pour voir d'où venait le problème et bizarrement le jour existe aussi ...
Ce qui me chagrine, c'est qu'avant, j'ai du la monter tel quel en contraignant pas mal tout ce bazar. Je me demande si l'échappement (une repro acheté il y a déjà bien longtemps) respecte parfaitement les côtes et le dessin d'origine ... 
Bref plutôt que de forcer le montage (si si, on tirant comme un âne, ça passe) je vais m’atteler à usiner un petite entretoise.

Une image plus détaillée du problème. Les boulons n'exercent aucune force, pour le serrage une entretoise de 5 mm + les joints devraient être suffisants:

IMG_20161209_150953931.jpg

10:04 Publié dans Work in progress | Commentaires (1) |  Facebook |

09/12/2016

De l'importance d'une bonne pipe ...

Oui vous avez bien lu le titre et non vous n'êtes pas chez Jacquie et Michel.
Cet hiver, c'est les grands travaux au cul de la voiture. Le moteur et la boite vont partir chez les pros pour être optimisés aux petits oignons pendant que moi je m'occupe des petits détails.

J'ai commencé par vérifier l'état de la pipe d'admission et comme on pouvait l'imaginer, le duo -rouille & calamine- a fait son oeuvre.
Comme j'avais une autre pipe dans mes cartons, j'ai opté pour la solution "rénovation complète". Bon le truc c'est que j'aurais pu la mettre à la poubelle que personne ne m'en aurait voulu ...
Complètement bouchée, tube perforé au niveau des coudes et j'en passe je me suis dis "aller aller, je suis un ouf, je tente le sauvetage".

J'ai lu à peu prêt tout ce que je trouvais sur le net pour maximiser mes chances et je vais vous montrer ma méthode. Alors dites vous une chose, c'est qu'il n'y a pas de solution miracle, mais une combinaison de petites astuces pour arriver à ses fins et c'est très long et très sale. Cela dit quand on connait l'importance de cette pièce dans le bon fonctionnement du moteur et qu'on voit la piètre qualité d'une pipe repro à 120 balles, ça motive...

Pour commencer j'ai coupé la coquille en alu moulé autour des 2 tubes, je m'en occuperai plus tard.

DSC_0138.JPG

J'ai tenté le coup du câble en bout de perceuse pour jauger l'épaisseur de la calamine dans le tube de réchauffage mais après avoir pissé 2 heures dans un violon j'ai sorti la disqueuse et j'ai coupé le tube en plusieurs morceaux. J'ai ri en voyant les bouchons ... alors j'ai tout plongé dans l'acide chlorhydrique pendant 1 journée. Ça c'est juste au début, au bout d'1/4 d'heure le récipient était opaque.

DSC_0134.JPG

Après un bon rinçage et séchage je vois que l'acide à déjà bien dégrossi le terrain mais qu'il va falloir employer du lourd pour finir de vider le tube de toute sa crasse. Je n'ai pas de photos mais la solution a été de brûler l'intérieur du tube au chalumeau. La calamine se consume et devient très sèche et cassante. j'ai fini de décoller les résidus en tapotant avec le marteau. Trèèèèès efficace !
Re-nettoyage (soufflette, brosse etc ...) et puis j'ai tout ressoudé en me servant de l'échappement comme gabarit.

Ici vous pouvez constater l'état d'une partie du tube après traitement.

DSC_0135 (1).JPG

J'ai découpé les parties abîmées à la Dremel puis j'ai du reformer des petits bouts de tôles que j'ai soudé au tig (cette partie est creuse pour coller au maximum le tube supérieur afin de répartir au mieux la chaleur).

Une fois les réparations faites, je réaligne tout, je pointe, je soude et je meule et voilà un tube presque tout neuf et de nouveau fonctionnel. J'ai tout de même prévu un traitement intérieur pour éviter le retour de la corrosion, je vous en reparle plus tard.

DSC_0137 (1).JPG

DSC_0149.JPG

DSC_0147.JPG

DSC_0148.JPG

Maintenant il faut tout ré-assembler. Encore un peu de job mais ça prend tournure.

11:03 Publié dans Work in progress | Commentaires (0) |  Facebook |